La Grande ludothèque des Taillades

forum de La Grande ludothèque des Taillades
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 nos proses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex



Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : Laudun
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: nos proses   Ven 12 Fév 2010 - 12:14

On avais fait une réunion avec les "héros" à la retraite du village, ils nous avaient indiqué les différents lieux d'intérêts du coin : la mare aux canards ; le graffiti sur la colline ; le dortoir des elfes ; le générateur de zombis...

Donc nous avons décidé d'aller claquer du zombis !

Mais, c'était sans compter sur la rencontre aléatoire de bonne aloi !

Nous voilà en route vers notre destin, quand soudain, me prend une envie de pisser totalement imprévu et impromptu !...

Nous revoilà sur la route de tous les dangers, quand tout à coup, PAF!, un jet de perception auditive nous saute à la gorge ! Et là, sous nos oreilles ébahies, le son de trois voix qui discutent en greenpeacien de base ! Dans un éclair de génie digne d'un "Sherlok Holmes contre les tortues ninjas" nous décidons sans même y jeter un œil qu'il s'agit de trois elfes qui discutent le bout de gras ! (chance pour nous c'était bien le cas...)

Instantanément, Bruno décide de contourner l'ennemi en deux phases très techniques que le reste du groupe est bien en peine de comprendre.
Jetons un voile pudique sur ce passage tu auras une explication de la part de Nicolas entre deux rires, s'il arrive a parler !

Quoi qu'il en soit le combat commence : Initiative !

Bruno, ce combattant solitaire, se retrouve donc seul face à l'adversité !
Nous autres dans un élan de... ben que dalle en fait, on a encore pas suivi au mieux le déroulement du plan sommaire que nous avons nous même élaboré sans y penser... Bref nous sommes à 40m de l'action, donc à tout à l'heure !

Bruno feinte à droite, entaille à gauche, un des 3 elfes recule d'effroi devant tant de maestria (et pour sortir son arc et planter l'enfoiré au passage) Bref le combat bas son plein !

[MODE Alain DECAUX : ON]

Sur ceux nous débarquons sur les rivages de la mare (à oui tiens y avait une mare là...) tel des américains indécis face à la Normandie qui auraient mis 5 ans à décider "si c'était notre guerre COLONEL!" oui ou merde ?!
Et ce dans le désordre !

Les sortilèges fusent dans tous les sens, je suis touché (sort de confusion apparemment)... MEDIC !!!!!!
Dans la confusion je vomis (des flammes) sur Greeeu ! Qui sans contre-fout bien évidement et fonce baïonnette au fusil, sans fusil, coura... sauvagement sur le premier schleu aux oreilles pointues qui lui tombe sous la main !

A ce moment là une vanne pourrie tombe à nos pieds (Bruno est là ce soir, je rappelle...). Je ne me rappelle plus des détails exactes : est ce que l'un d'entre nous l'a renvoyé d'un "ta gueule !" bien lancé, est ce qu'elle était foireuse à ce point qu'elle n'a déclenché aucune explosion (de rire)...
C'était pas la première, ce ne sera pas la dernière...

Revenons en au combat, Greu à frapper. Et là, il nous déclare l'air sûr de lui, je cite : "Y sont pas vrai eux !" Qu'a t il voulu dire ? quelqu'un l'a t il entendu ?
Malheureusement c'est la guerre, tout le monde est bien trop occupé dans les tranchés pour tenir compte de son avertissement !
Surtout que maintenant c'est du sérieux : un blindé amphibie ennemi sort de la mare ! (un tertre errant)
Le combat a atteint sont paroxysme : c'est terrible !
Nos héros sont "pinned down" par les tirs (de tentacules) ennemis !
Musique de fond : chevauchée des vaches-qui-rient.
Un héros : moi et mes ailes.
Un lieu : la plage du débarquement de la mare !
L'aviation allié (moi) réussi sont premier passage de soutient et ralenti les (le... qui s'en soucis!) blindés ennemis !
D'autres blindés débarquent (un).
Le soldat Bruno continu de combattre ses illusions : C'est pas ma guerre colonel !!!(encore lui)
Certains de nos héros ont remarqué le général ennemi caché au loin dans son bunker à feuilles caducs (un arbre donc) à cette distance il semble faire 10 centimètres (et avoir des petites ailes toutes mignonnes!)
Ni une ni deux... ni trois d'ailleurs pour ce qui nous importe...
Tir de roquette de la part du soldat Nicolas. Le général l'a vu, a pris peur, tente de fuir, et meure gelé dans l'explosion de la roquette ! Normale !
Le général bosche était trois en faite, le fourbe !
Les soldats Nicolas (ça devient confus là...) les abattent sans sourciller (Pourquoi l'auraient-ils fait d'ailleurs ! On a pas que ça a foutre là !)
Sans généraux les forces ennemies sont rapidement démontées.
C'est une victoire totale et sans partage de nos valeureux héros à gros godillots et gros cigares !


Dernière édition par Alex le Lun 15 Fév 2010 - 23:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
nos proses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grande ludothèque des Taillades :: jeux de role :: DD3.5 et versions associées :: Bad is better-
Sauter vers: